****

Editorial

This Editorial is Available in both ENGLISH and FRENCH

ENGLISH 

Overcoming challenges: the case of the young scientists in Africa


As we prepare our 10th issue of the journal, we feel compelled to prepare and send out fresh supplementary instructions to our authors, reviewers and general readership. Starting this journal was, I feel, one of the best professional decisions I made in my life. Even as I became busier as a politician, I have continued to serve as Editor-in-Chief of the journal. I founded it, have steered its growth against all odds, and have remained a float, thanks to the support of the so many friends who continue to render their selfless and tireless support.

There have been many challenges but probably the most profound one of all has been lack of resources to run the journal. That forced us to stop physical hard prints and to go strictly online. There are those who have been apprehensive about this. It is a decision I had to make as founder and Editor-in-Chief and as the publisher as well (Rural Outreach Program- ROP), an NGO which I founded as well, is the publisher. I had to make the singular decision to either go electronic completely or close down. The amount of work, and the goodwill that had gone into this project could not let me close it. Besides, the capacity building principle behind the whole project is what drives me. I use graduate students to assist with the conveyor bet part of the management process and experience has shown that they become better writers and better analysts themselves after six months or so.

The whole aspect of free access very much informed what we are doing. I told myself “It would be absurd for an African Journal to be closed when so many international, better known journals are offering free access to scholars on the continent. Besides, the difficulties of accessing relevant scientific information, and limited opportunities to publish, formed the starting of this journal in the first place”.

Another good decision I thought I made was to broaden the title and the content base of the journal. As a result, we have many manuscripts, a lot of manuscripts and limited by human resources to manage the production process. We continue to make it a hands-on learning experience for budding researchers and professors.
Achievements so far:

  1. We are now able to keep the whole publication strictly online, but on CD as well. Hard copies will be produced only where somebody offers to sponsor such a publication.

  2. Manuscripts are improving in quality with authors realizing that higher standard manuscripts move through the process faster than those which require considerable cleaning up.

  3. Some authors withdraw manuscripts when they (manuscripts) have already gone through the review process. Chances are, they use our strict process for review, only to later send it elsewhere for publication. We shall shut out such authors in the future; we have made it very clear that the whole process takes time, and have reminded our authors to let us know promptly if they should submit their articles elsewhere, in which case we do not have to waste our limited resources on such a manuscript.

  4. It would help us, and the process, if most authors were to serve as reviewers as well, as this would provide us with a larger pool of reviewers to draw from.

  5. A number of authors have told us how they have been consulted once their work is seen on AJFAND website. Please let us know whenever this happens since it encourages us to help you better. Send in letters to the Editor as well, which can be published.

  6. When our website is down, we hear from visitors to the website. The same send us compliments as well when they are deserved. It is your website www.ajfand.net Visit it regularly.

As we line up our articles, special preference is given to our reviewers, and articles referred by them not for publication parse, but in terms of starting to go through the review process. NO PAPER gets published without the endorsement of at least 2 reviewers.

Some authors are good in that, when they send in their paper, they also send in their abstract already translated into French. We pay quite expensively for French translation. When an abstract comes in already translated, it still has to be checked by our professional translators.

Let me give some reminders:

  1. When sending your manuscript, please send the checklist as well to show that you have used it for compliance.
  2. The journal is now paginated because it is PDF. It can also be downloaded and printed. It is, therefore, OPEN ACCESS. We only request that the source be quoted when the material is used, for teaching and research, in other words, GIVE CREDIT WHERE IT IS DUE.

This time round, there will be a mandatory compliance. We receive a lot of communication and truly, we shall not allow our computers to be clogged by those who do not bother to comply with the guidelines.

Please understand the various aspects of the checklist: abstract, key words, referencing etc.

Finally, THIS IS INFORMATION TO AUTHORS:

  1. ANY ARTICLE SENT MUST BE SENT THROUGH EMAIL, AS AN MS WORD ATTACHMENT. ONLY PICTURES AND LETTERS OF ENDORSEMENT WILL BE ACCEPTED IF THEY FOLLOW ANY OTHER ROUTE.

  2. ANY ARTICLE WHOSE ABSTRACT WORD COUNT DOES NOT FALL WITHIN 300-400 WORD COUNT WILL NOT BE CONSIDERED. Abstract should not be less than 300 words and not more than 400 words.

  3. ANY ARTICLE WHOSE REFERENCING STYLE DOES NOT FOLLOW THAT OF AJFAND, WILL NOT BE CONSIDERED.

  4. ANY ARTICLE THAT IS NOT ACCOMPANIED BY A CHECKLIST WILL NOT BE CONSIDERED.

  5. ANYONE CAUGHT IN PLAGIARISM IN THEIR ASSOCIATION WITH AJFAND OR WITHDRAWING A MANUSCRIPT WHOSE PEER REVIEW WE HAVE FACILITATED, WILL NOT ONLY BE BLACKLISTED BY AJFAND, BUT BY ALL AJFAND PARTNERS AS WELL (AS SUCH, AN ACTION OF THIS NATURE MUST BE GIVEN FULL EXPLANATION TO AJFAND).

Ruth Oniang'o
Editor-in-Chief, AJFAND

Back to top

FRENCH

Le présent éditorial a pour but de célébrer la publication du 9ème numéro d’AJFAND.

Comme nous préparons le 10ème numéro de notre journal, je me sens obligée de préparer et publier de nouvelles instructions à l’endroit de nos auteurs, nos réviseurs et tous nos lecteurs. La création de ce journal a été, je pense, la décision la plus professionnelle que j’aie jamais prise dans ma vie. Même quand je suis devenue plus occupée en tant que politicienne, j’ai continué à travailler comme Rédactrice-en-chef de ce journal. Je l’ai fondé, j’ai dirigé sa croissance contre vents et marées, et j’ai survécu à toutes les intempéries grâce à l’appui de très nombreux amis infatigables qui ne cessent de m’aider d’une manière désintéressée.

Il s’est présenté bien des défis, mais probablement le plus profond de tous a été le manque de ressources pour faire fonctionner le journal. Cela nous a forcés à arrêter l'impression sur papier et à nous contenter strictement de la publication en ligne. D’aucuns ont eu des appréhensions à propos de cette situation. C’est une décision que je devais prendre, moi en tant que fondatrice et rédactrice-en-chef et en tant que publicateur également. Rural Outreach Program (ROP), une ONG que j’ai fondée également, publie dans AJFAND. J’ai dû prendre une décision singulière entre deux options : ne publier qu’électroniquement ou fermer le journal. Le volume de travail et la bonne volonté qui avait été investie dans ce projet ne pouvaient pas me permettre de fermer. Par ailleurs, je me laisse diriger par le principe de renforcement des capacités qui est le but de l’ensemble de ce projet. J’utilise des étudiants en Licences pour qu’ils m’aident en faisant partie du processus de gestion, et l’expérience a montré que, après six mois ou presque, ils deviennent de meilleurs écrivains et de meilleurs analystes.

Tout l’aspect de l’accès libre a permis de bien voir ce que nous faisons. Je me suis dit que ce serait absurde qu’un Journal africain soit fermé lorsque de nombreux journaux internationaux mieux connus offrent un accès libre à des écoliers sur ce continent. En outre, le point de départ de ce journal était de résoudre les difficultés qui empêchent de publier et d’accéder à des informations scientifiques pertinentes.

Une autre bonne décision que j’ai prise, je pense, a été d’élargir le titre et le contenu du journal. Comme résultat, nous recevons de nombreux manuscrits. Malheureusement, nous sommes limités par des ressources humaines pour diriger le processus de production. Nous continuons à en faire une expérience d’apprentissage de terrain pour greffer des chercheurs et des professeurs.

Les réalisations enregistrées jusqu’ici sont comme suit:

  1. Nous sommes maintenant capables de maintenir l'ensemble de la publication strictement en ligne, mais également sur CD. Les exemplaires sur papier ne seront produits que lorsqu’une bonne âme se proposera de financer une telle publication.

  2. Des manuscrits s’améliorent en qualité et bon nombre d’auteurs se rendent compte que des manuscrits de niveau supérieur passent dans le processus plus rapidement que ceux qui requièrent un travail considérable de nettoyage.

  3. Quelques auteurs retirent des manuscrits lorsque ces derniers sont déjà passés dans le processus de révision. Heureusement, ils utilisent notre processus strict de révision uniquement pour les envoyer ailleurs plus tard pour les publier. Dans l’avenir, nous allons laisser dehors de tels auteurs; nous avons exprimé en termes très clairs que le processus prend du temps et nous avons rappelé à nos auteurs de nous faire savoir promptement s’ils comptaient soumettre leurs articles ailleurs. Dans ce cas, nous ne devons pas gaspiller nos maigres ressources sur ce genre de manuscrit.

  4. Si la plupart des auteurs voulaient bien nous servir également de réviseurs, cela nous aiderait, nous-mêmes et le processus, et cela nous donnerait un plus grand pool de réviseurs à qui faire appel.

  5. De nombreux auteurs nous ont relaté comment ils ont été consultés une fois que leur travail était vu sur le site web d’AJFAND. Nous leur saurions gré de bien vouloir nous le faire savoir chaque fois qu’une telle situation se présente parce que cela nous encourage à mieux les aider. Nous leur demandons d’envoyer également un courrier des lecteurs, qui peut être publié.

  6. Lorsque notre site web est en panne, nous recevons des échos de nos amis qui le visitent. Ces amis nous envoient également des compliments lorsqu’ils sont servis. Notre site est votre site web (www.ajfand.net), visitez-le régulièrement.

Au fur et à mesure que nous rangeons nos articles, nous accordons une préférence spéciale à nos réviseurs et aux articles recommandés par eux, non pas pour la publication perse, mais pour entamer le processus de révision. AUCUN ARTICLE n’est publié sans l’approbation d’au moins 2 réviseurs.

Certains auteurs sont corrects en ce sens que, lorsqu’ils envoient des documents, ils envoient également leur résumé déjà traduit en français. Nous dépensons suffisamment de ressources sur la traduction en français. Lorsqu’un résumé nous est envoyé en étant déjà traduit, nous le faisons encore vérifier par nos traducteurs professionnels.

Permettez-moi de vous adresser quelques mots de rappel:

  1. Lorsque vous envoyez votre manuscrit, veuillez envoyer également une liste de contrôle pour montrer que vous l’avez utilisée pour vous conformer à la procédure exigée.
  2. Le journal est maintenant paginé parce qu’il est sous forme protégée (PDF). Il peut également être téléchargé et imprimé. Il est donc ouvert à tout le monde: l’ACCÈS EST LIBRE. Tout ce que nous demandons à nos lecteurs est de citer la source lorsque la matière est utilisée en faveur de l’enseignement et la recherche. Dans d’autres termes, ATTRIBUEZ LE MÉRITE À QUI IL REVIENT.

Il y aura bientôt des règles de conformité obligatoire. Nous recevons de nombreuses communications, mais franchement nous ne permettrons pas que nos ordinateurs soient encrassés par des gens qui ne se donnent pas la peine de se conformer aux directives convenues.

Veuillez comprendre les différents aspects de la liste de contrôle: résumé, mots-clés, références, etc.

Enfin, INFORMATION AUX AUTEURS:

  1. TOUT ARTICLE A TRANSMETTRE DOIT ÊTRE ENVOYÉ PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE, COMME PIÈCE DÉTACHÉE EN MS WORD. SEULES LES IMAGES/PHOTOS ET LES LETTRES D’ENDOSSEMENT SERONT ACCEPTÉES SI ELLES SUIVENT UNE AUTRE VOIE QUELCONQUE.

  2. TOUT ARTICLE DONT LE RÉSUMÉ CONTIENT UN NOMBRE DE MOTS QUI NE SE SITUE PAS ENTRE 300 ET 400 MOTS NE SERA PAS TENU EN CONSIDÉRATION. Un résumé ne devrait pas avoir moins de 300 mots et plus de 400 mots.

  3. TOUT ARTICLE DONT LE STYLE UTILISÉ DANS LES RÉFÉRENCES NE SUIT PAS CELUI D’AJFAND NE SERA PAS TENU EN CONSIDÉRATION.

  4. TOUT ARTICLE QUI N’EST PAS ACCOMPAGNÉ D’UNE LISTE DE CONTRÔLE NE SERA PAS TENU EN CONSIDÉRATION.

  5. TOUTE PERSONNE FAISANT PREUVE DE PLAGIAT PENDANT SON ASSOCIATION AVEC AJFAND OU RETIRANT UN MANUSCRIT QUI A ÉTÉ RÉVISÉ PAR UN PAIR AVEC NOTRE APPUI SERA MISE À L’INDEX NON SEULEMENT PAR AJFAND, MAIS AUSSI PAR TOUS LES PARTENAIRES D’AJFAND (UNE ACTION D’UNE TELLE NATURE DOIT ÊTRE ENTIÈREMENT EXPLIQUÉE À AJFAND).

Back to top